joyau baroque et tombeau de götz von berlichingen

Monastère de Schöntal

Monastère de Schöntal, Vue extérieure; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Jürgen Besserer
JOYAU baroque et tombeau de Götz von Berlichingen

Monastère de Schöntal

L’abbaye cistercienne baroque de Schöntal (Kloster Schöntal) surprend par son imposante façade à deux tours. Signe d’une abbaye puissante et florissante, elles ont été édifiées à l’encontre de ce qui était la tradition de l’ordre à l’époque.

Schöntal, la « belle vallée » en allemand, fait honneur à son nom : l’abbaye est située dans un lieu idyllique, dans une boucle de la rivière Jagst. L’abbaye a été fondée en 1157 par des cisterciens de Maulbronn dans le fond de la vallée, lieu de prédilection de l’ordre. Les terres de Schöntal ont été mises à leur disposition par les seigneurs de Berlichingen, qui ont obtenu en échange le droit d’être enterrés dans le cloître de l’abbaye. Ainsi, on trouve encore aujourd’hui dans l’aile est du cloître la tombe de Götz von Berlichingen, devenu une légende grâce à Goethe.

Monastère de Schöntal; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Dieter Jäger

Le plus célèbre des von Berlichingen est inhumé ici: le célèbre Götz à la main de fer.

Une abbaye COMME OEUVRE d’art baroque globale

Après de nombreuses années de prospérité, l’abbaye a été fortement endommagée par des pillages et des destructions au cours des guerres des XVIe et XVIIe siècles. Cependant, sous la direction de l’abbé Benedikt Knittel, de 1683 à 1732, l’abbaye connaît bientôt une renaissance. C’est à lui que l’abbaye doit surtout son image d’ensemble de style baroque. Au cours de son mandat, l’abbatiale jusque-là gothique a été réaménagée dans le style baroque par Johann Leonhardt Dientzenhofer, et la Nouvelle Abbaye, semblable à un palais, a été édifiée avec son splendide escalier rococo et sa majestueuse salle des fêtes.

Avec plus de 300 peintures représentant les habits de l’ordre de l’époque, la salle de l’ordre, ainsi que le cloître accueillant la tombe du chevalier Götz von Berlichingen sont eux aussi incontournables. La construction de la chapelle du Saint-Sépulcre sur le Kreuzberg compléta l’ensemble abbatial en tant qu’oeuvre d’art globale de style baroque.

Depuis 1979, la Nouvelle Abbaye héberge le centre de formation du diocèse de Rottenburg-Stuttgart avec l’association de formation catholique des adultes de Hohenlohekreis, ainsi que la Landpastoral Kloster Schöntal. En outre, on trouve sur le périmètre de l’abbaye le siège de la mairie de la commune de Schöntal, ainsi qu’un internat.

Monastère de Schöntal, escalier ; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Dieter Jäger

Fougueux : l’escalier baroque de l’abbaye semble danser.